Parcours/Career

Depuis que je suis toute petite, j’ai toujours aimé créer.J’avais besoin d’inventer des mondes, de raconter la vie en images, de bricoler, de récolter des trésors,  de jouer avec les matériaux et les couleurs. J’ai donc naturellement choisit la voie de la création artistique pour mes études.

J’ai obtenu ma licence à St Charles, la fac d’Arts Plastiques dépendante de Paris 1. Et dans la foulée j’ai réussi le CAPES en 1984, ce qui m’a permis de devenir professeur d’Arts Plastiques. Quelques années plus tard, en 1992, j’ai préparé et réussi l’Agrégation, parce que l’on a toujours à apprendre. En 1999, j’ai obtenu un DEA (on appelle cela un Master 2 maintenant) dont le sujet était  » La dialectique du féminin ».

Je suis devenue professeur d’Arts Plastiques dans un collège sans trop savoir à quoi cela correspondait. Et cela m’a plu : transmettre ce que l’on aime à des adolescents. Ce n’est pas un âge facile, à la croisée des chemins entre l’enfance et l’âge adulte, en rébellion et en quête de liberté. La création , les Arts Plastiques peuvent être un moyen de se chercher, de se découvrir et de se connaître. C’est un peu ce que j’essaye de faire.

J’ai mis au monde deux enfants, un bel acte créateur (et bien plus évidemment). Et c’est quand ils ont grandit un peu que j’ai réussi à concilier mon métier de professeur et ma création personnelle.

Ever since my youngest childhood, I have always loved to create. I needed to invent worlds, to tell stories about life with images, to experiment, to collect treasures, to play with materials and colours. Unsurprisingly, I chose to focus my studies on artistic creation.

I passed my degree at St Charles, the Visual Arts university which is part of Paris 1. Then I passed the teaching diploma (CAPES) in 1984 which allowed me to become a Visual Arts teacher.

A few years later in 1992, I prepared and passed a higher level teaching diploma (Agrégation), notably because it is always possible to learn more and in 1999 I got my master degree. The subject was « La dialectique du Féminin » (« Feminine dialectic »).

I became a Visual Arts teacher in a secondary school without really knowing what it consisted of. And I enjoyed it: transmitting what you love to teenagers. It isn’t an easy age, a turning point between childhood and adulthood, rebelling and searching for freedom. Creativity through Visual Arts can be a means to search for and perhaps find yourself and acquire self-knowledge. This is what I try to do.

I gave birth to two children, a wonderful creative act (and clearly much more). It’s when they began to grow up that I was able to reconcile my job as a teacher and my personal creations.